art_6

Psychologue clinicien 

psychothérapeute 

psychiatre

 

Il est important de distinguer ces trois "psy", d’une part car la confusion est souvent faite par les néophytes, d’autre part car les différences apportent des renseignements importants sur le psychologue clinicien.

 

En effet, il est bon de rappeler que le psychiatre a suivi une formation en médecine, ce qui lui donne le droit, par exemple, de prescrire des médicaments, de voir ses prestations remboursées par la sécurité sociale, droits auxquels le psychologue clinicien et ses patients n’ont pas accès, alors même toutefois, que certaines mutuelles reconnaissant l'importance de la prise en charge psychologique, la prennent effectivement. Concernant les médicaments, et généralement le diagnostic, il s'agit du rôle du psychiatre, ce qui se trouve être la meilleure solution, car le psychologue clinicien a rarement suivi la formation nécessaire pour comprendre le médicament, gérer son dosage et éviter les contre-indications ou mélanges dangereux.

Par ailleurs, alors que le métier de psychologue clinicien s’exerce à l’unique condition d’en posséder le titre (5 ans d'études), ceux de psychothérapeute ou psychanalyste sont exercés par qui s’en croit capable, et l’on voit souvent des individus s’autoproclamer à un de ces deux métiers sans pour autant avoir les bases nécessaires qui constituent la formation du psychologue clinicien. On peut rappeler toutefois que depuis quelques années, le titre de psychothérapeute se voit protégé par la loi et obtenu à condition d'un minimum de 3 ans d'études ou 300h de formations diverses repertoriées par l'ARS (Haute Autorité de Santé). Cependant, les anciens psychothérapeutes se voient généralement accorder le droit de disposer de ce titre.

Attention, encore de nombreux psychothérapeutes n'ont aucune légitimité sur le plan de la formation!

Chacunes de ces trois professions, pratiquent la psychothérapie.